Newsletter

Kobe, une ville à découvrir

 

Quel type de ville est Kobe :

 

Kobe. 

Son nom évoque principalement le célèbre bœuf élevé selon la stricte tradition du département de Hyogo, mais peu de personnes connaissent vraiment cette ville où il fait si bon vivre. Kobe est en quelque sorte la ville dont nous rêvons tous, citadine mais à échelle humaine. Ses différents quartiers qui la composent sont un reflet de son histoire et de son développement à travers les siècles, comme un patchwork de paysage de différentes époques. Située au centre du Japon, Kobe est accessible très facilement et à moindre coût, surtout pour ceux voyageant avec le JR Pass. 

À seulement 20 minutes depuis Osaka, 

Kobe se trouve à 1h20 depuis Hiroshima et 3h20 depuis Tokyo en train. Très bien desservis par le système de bus et de métro local, les voyageurs pourront visiter à leur guise le port, les quartiers des brasseries de sakés, le plus vieux onsen du Japon, Arima onsen, ainsi que les nombreux quartiers nichés sur le flanc des montagnes.

 

 

 

 

Kôbe et le sanctuaire Ikuta-jinja :

Grâce à des recherches archéologiques, des traces de vie humaine à Kobe datant de l’ère Jômon (10 000 à 300 av. J.-C.) ont été retrouvées, mais le plus impressionnant vestige de son histoire est le temple principal de la ville de Kobe, l’Ikuta-jinja, dédiée à la sœur de la déesse Amaterasu, Wakahirume no Mikoto : déjà mentionné dans le Nihon Shoki, le deuxième plus ancien ouvrage du Japon datant de l’an 720, ce temple aurait été bâti originellement en l’an 210 par l’impératrice Jingû. Les nombreux temples qui impressionnent par leur structure ne manquent pas dans l’archipel japonais. Mais le sanctuaire d’Ikuta-jinja, plus modeste dans la forme, intimide dans le fond. Son domaine, sacré et préservé presque depuis le début de la civilisation japonaise, est de nos jours comme une enclave de spiritualité entourée de paysages urbains, à seulement 5 minutes à pied de la gare de Sannomiya. 

Fouler ses terres comme l’ont fait les Hommes depuis des siècles, est un véritable voyage spirituel. Le nom de la ville lui-même est liée à ce temple : en effet, la Cour impériale avait envoyé 44  « Kambe », en japonais 神戸, des familles rattachées aux temples qui le font prospérer. Ces deux idéogrammes peuvent également se prononcer « Kôbé » et correspondent donc au nom de la ville que nous connaissons.  

En plus du côté historique, les allées autour du sanctuaire sont calmes et agréables pour la promenade. Possédant toutes les caractéristiques d’un temple shinto classique, au détour de quelques chemins, les visiteurs pourront passer par un petit étang, une petite allée de torii, ou encore une petite forêt.

 

 

 

Accès : 

Gare de Tokyo > Gare de Shin-Kobe : 3h20mn par Shinkansen Hikari, 2h50mn par Shinkansen Nozomi
Gare de Umeda (Osaka) >  Gare de Sannomiya : 20mn par la ligne JR Tokaido, 27mn par la ligne Hankyu Kobe, 30mn par la ligne Hanshin

Gare de Hiroshima -> Gare de Shin-Kobe : 1h20 en Shinkansen Nozomi ou Mizuho (non utilisable pour les détenteurs du JR pass)

Pour ceux avec JR pass, il faut prendre les trains Kodama, Sakura ou Hikari. Il y a un changement à faire à Himeji ou à Nishi Akashi. 

Gare de Himeji -> Gare de Sannomiya : 1h10 avec la ligne Tokaido Sanyo 

 

Nakanobo Zuien

Cet établissement situé à 5 minutes à pied de la station Arima onsen à Kôbe est un lieu incontournable pour les couples souhaitant se trouver pour se détendre. Des chambres à la décoration sobre et épurée, des bains connues pour leur vertus apaisantes et des menus gastronomiques inoubliables, tout est réuni pour que les voyageurs passent un séjour sans fausse note. Pour ceux à la recherche d’intimité, certaines chambres sont équipées de petits bains extérieurs, en plus des deux grands bains de l’établissement accessibles à tous. 

Des bains privatifs sont également disponibles à la réservation, pour moins de 20€ l’heure. 

 


Pour le dîner, la délicatesse et l’authenticité de la cuisine japonaise se dévoilent dans les plats de la cuisine kaiseki, où les ingrédients frais et de saisons sont travaillés pour en faire ressortir leurs saveurs naturelles.
 De nombreux autres formules toutes aussi alléchantes sont également disponibles. Parmi elles, le menu au bœuf de Kobe et le menu sukiyaki avec du bœuf de Kobe. Selon le type de séjour choisi, les clients de l’hôtel pourront apprécier leur dîner en toute intimité, directement servis dans les chambres. 

Exemple de week-end 2 jours une nuit (compter 800€ pour une nuit en chambre japonaise double avec dîner Bœuf de Kobe et petit-déjeuner): 
 Arrivée à Arima onsen à 13h 
 accueil et transport depuis la gare de Arima Onsen par le personnel de l’hôtel

 bains extérieurs, bains intérieurs ou bain privatif
 dîner spécial bœuf de Kobe au comptoir du chef
 nuit en chambre traditionnelle japonaise 
 déjeuner traditionnel japonais ou continental

 check out 
 promenade dans le quartier pittoresque de Arima
 retour à la gare de Kobe 

 

Voici quelques photos pour vous donner un petit aperçu des ruelles pleines de charme d’Arima : 

Bain de pieds

  

Le printemps à Kobe : 

C’est encore l’hiver à Kobe, mais voici de quoi vous faire penser aux beaux jours qui arriveront bientôt.

Temple Zenpuku-ji

Le printemps au Japon est bien entendu synonyme de merveilleux paysages blancs et rosés, transformés par les cerisiers qui parent l’archipel. 

Pour pouvoir apprécier ce spectacle de la nature à Kobe, nous vous recommandons d’aller au temple Zenpuku-ji, à Arima Onsen. Simple d’accès, à seulement 5 minutes à pied de la gare d’Arima onsen, l’entrée est de surcroît gratuite. C’est l’endroit idéal pour profiter de l’harmonie entre la beauté de la nature et la spiritualité du temple.

 

Parc Sumaura

Pour ceux à la recherche de grands espaces, le parc Sumaura sera parfait pour faire un pique-nique sous les cerisiers. Avec les 103 hectares d’espace de ce parc en bord de mer, vous pourrez également vous promener dans la forêt de pins, emprunter le téléphérique pour admirer la vue depuis la plateforme d’observation ou encore faire de la randonnée. Située juste à côté de la gare du Parc Sumaura desservit par la ligne Sanyo, ce parc est facile d’accès et saura répondre à vos envie de nature. 

La rangée de cerisiers de la rivière Ikuta, vous permettra d’observer la ville sous un autre angle, décorée de cerisiers fleuris. 

Rivière Ikuta

Les bords de la rivières sont décorés par environ 170 arbres, ce qui rend la promenade très agréable, entre nature et ville.

Accessible à 5minutes à pied depuis la gare de Shinkobe, cet endroit est parfait pour profiter de la floraison tout en restant proche des autres lieux touristiques de la ville.

 

Début avril à mi-avril, selon les années.

 

Infiorata Kobe

Infiorata Kobe est un événement se déroulant généralement au début du mois de mai. Bien qu’on y retrouve les caractéristiques des arts japonais, les origines de cet événement remontent à l’Italie du 13ème siècle. 
À cette époque, les Italiens avaient pour tradition de répandre des fleurs sur le chemin où se déroulait la procession eucharistique qu’on appelle le Corpus Domini. Ces fleurs furent petit à petit utilisées comme outils pour créer des tableaux fleuris décoratifs. Après-guerre, cette tradition devint un moyen d’expression artistique qui attira de nombreux artistes.
 Dans les années 1990, de grands noms de la mode comme Versace ou Fendi se sont également joint à cet événement qu’on appelle de nos jours infiorata. De nombreuses villes continuent de faire vivre la tradition, comme Lourdes, Philadelphie, New-York ou encore Toronto. Le Japon n’est pas en reste, car la ville de Kobe organise également chaque année son infiorata. Cet événement annuel qui débuta en 1997, est né de la volonté des habitants de Kobe de rendre sa beauté et ses couleurs à la ville, très marquée par le grand tremblement de terre de Kobe de 1995. Dans un premier temps, les tapis de fleurs étaient seulement déposés dans le quartier Est de Sannomiya,  mais l’événement pris rapidement de l’ampleur et de nombreux quartiers de la ville de Kobe commencèrent à être décorés. Toujours très créatif et surprenant d’originalité, cet événement est immanquable au Japon. Aussi beau que symbolique, c’est une lueur d’espoir et d’optimisme pour une ville qui dut renaître de ses cendres.

 

Quelques vues de Kobe :

Pour voir Kobe de vos propres yeux, nous vous invitons à regarder cette vidéo où la nature est mise à l’honneur :

 

De nombreuses autres vidéos sont disponibles sur la chaîne Youtube de la ville de Kobe : 

https://www.youtube.com/channel/UCCMHh9EOCQB5BYlpePCbsRQ/videos