Image Alt

Le grand Bouddha de Hyōgo au Nōfuku-ji

Au cœur du quartier de la vieille ville de Kōbe, entre les immeubles et les habitations se tient le grand Bouddha de Hyōgo, haut de 18 mètres, qui fait partie des plus grands Bouddhas du Japon. Imposant par sa taille, il se situe au centre du Nōfuku-ji, temple dont les origines remonteraient à l’an 805. Démantelée pendant la Seconde Guerre Mondiale, la statue fut reconstruite en 1991 avec ce qu’il restait de l’ancienne.

L’enceinte du complexe dispose d’un petit jardin. Le bâtiment principal est considérablement endommagé par le grand séisme de 1995. Il est restauré en 1997 grâce à la contribution de la population. Le site mélange les influences spirituelles puisque vous y trouverez un petit sanctuaire shintō plutôt discret, reconnaissable à sa porte torii rouge. Quelques mémoriaux et monuments rappellent des faits historiques, comme celui de Joseph Heco, premier japonais à être naturalisé américain et qui a traduit de l’anglais vers le japonais de nombreux documents, dont le premier journal au Japon, Gaikoku shinbun ainsi qu’un présage favorable du temple en anglais. 

Au pied du Grand Bouddha se trouve la Salle Vairocana, où, au centre, se trouve une statue debout en bois de Kannon à onze visages, désignée comme un Bien Culturel National Important. À son piédestal se trouvent enchâssés quatre milles Bouddhas éternels.

Accès
  • À 15 minutes à pied environ de la gare JR Hyōgo sur la line San’yō.
  • À 10 minutes à pied environ depuis la sortie 1 de la station de métro Chūō – Ichibanmae.
Adresse
  • 1-39 Kita Sakasegawa-chō, 652-0837 Kōbe-shi, Hyōgo
Horaires
  • Salle Vairocana : de 10 h à 16 h.
Tarifs
  • Entrée libre
Site internet
WA-SAKURA