Le sanctuaire de Tsurugaoka Hachimangū

Le sanctuaire de Tsurugaoka Hachimangū est situé au coeur de la ville de Kamakura. Minamoto no Yoritomo, qui a fondé le shogunat Kamakura, a construit ce sanctuaire au 12ème siècle en l’honneur de la  divinité gardienne du clan guerrier Minamoto de Kamakura. Durant environ 800 ans (époques Kamakura, Muromachi, Sengoku et Edo), le sanctuaire a attiré la foi profonde des samouraïs.

La création du sanctuaire de Tsurugaoka Hachimangū remonte à 1063. À cette date, Minamoto no Yoriyoshi (ancêtre de Minamoto no Yoritomo) pria pour la victoire dans la bataille contre le clan Ōshū Fujiwara. Sur le modèle du sanctuaire Ishimizu Hachiman-gu de Kyōto, le samouraï bâtit dans un premier temps à Yuigahama.

Plus tard, Minamoto no Yoritomo, qui a rétabli le clan Minamoto, déplaça le sanctuaire à son emplacement actuel en 1180. En 1191, il avait presque obtenu sa forme actuelle.

Le sanctuaire a été reconstruit en 1828 par Tokugawa Ienari, 11ème shogun de l’ère Edo. Il se caractérise par ses deux bâtiments principaux : Jougu en haut et Wakamiya en bas, reliés entre eux par un long escalier en pierre. Depuis l’édifice principal en amont, vous pouvez voir les trois portes Torii et le chemin qui mène droit à la côte de Yuigahama. Le sanctuaire principal (Honden), ainsi que d’autres édifices de Tsurugaoka Hachimangū, comme le Torii en pierre (Itchi no Torii) qui date du début de l’époque d’Edo ont été désignés comme « biens culturels d’importance nationale ».

Dans l’enceinte du temple, il y a une salle d’arts martiaux en l’honneur de la divinité tutélaire des guerriers Kamakura. Les arts martiaux, tels que le Kendo et le Kyudo, sont toujours présentés lors du Reitai-sai: festival principal et du festival de Shobu. De plus, si vous êtes un.e passionné.e d’histoire, n’oubliez pas de visiter le musée du trésor national de Kamakura. De nombreux biens culturels des temples et sanctuaires de Kamakura y sont hébergés, et les expositions temporaires sont également très populaires.

L’étang de Genpei, avec son pont Taiko (le pont japonais) est célèbre pour ses cerisiers en fleurs au printemps et ses lotus en été. Sur les rives de l’étang, se trouve le jardin Shin-en Botan-teien, où fleurissent les pivoines d’hiver, du jour de l’an à la fin du mois de février. Toutefois, si vous les avez manqués, vous pourrez les admirer une 2ème fois au printemps, d’avril à la mi-mai.

Accès
  • 10 minutes de marche de la gare Eno-den et JR Kamakura.
Adresse
  • 2-1-31 Yukinoshita, Kamakura-shi, Kanagawa
Tarif
  • La visite du sanctuaire est gratuite toute l’année.
  • Le jardin de Botan-en est payant. Les tarifs varient en fonction de la période de l’année.
Horaires
  • 5 h -21 h (septembre – avril)
  • 6h – 21 h (mars-octobre)
  • Le portail ferme à 20 h.
Temps de visite
  • 1 h environ.
Contact
  • +81-467-22-0315
Site internet