Le sanctuaire Ikuta Jinja

L’Ikuta-jinja, un sanctuaire dédiée à la sœur de la déesse Amaterasu, Wakahirume no Mikoto : déjà mentionné dans le Nihon Shoki, le deuxième plus ancien ouvrage du Japon datant de l’an 720, ce temple aurait été bâti originellement en l’an 210 par l’impératrice Jingû.  Son domaine, sacré et préservé presque depuis le début de la civilisation japonaise, est de nos jours comme une enclave de spiritualité entourée de paysages urbains, à seulement 5 minutes à pied de la gare de Sannomiya. 

Le nom de la ville lui-même est liée à ce temple : en effet, la Cour impériale avait envoyé 44  « Kambe », en japonais 神戸, des familles rattachées aux temples qui le font prospérer. Ces deux idéogrammes peuvent également se prononcer « Kôbé » et correspondent donc au nom de la ville que nous connaissons.  

En plus du côté historique, les allées autour du sanctuaire sont calmes et agréables pour la promenade. Possédant toutes les caractéristiques d’un temple shinto classique, au détour de quelques chemins, les visiteurs pourront passer par un petit étang, une petite allée de torii, ou encore une petite forêt.

 

Accès  à 3 mins à pied de la gare de Sannomiya
Adresse 1 Chome-2-1 Shimoyamatedori, Chuo Ward, Kobe, Hyogo 650-0011, Japon
Horaires

du 29 avril au 31 août : ouvert jusqu’à 18h30 

du 1er septembre au 30 septembre : ouvert jusqu’à 18h
du 1er octobre au 28 ou 29 février : ouvert jusqu’à 17h

du 1er mars au 28 avril : ouvert jusqu’à 18h