Kiyomori Matsuri

À la fin du mois de mars de chaque année, ce festival célèbre la mémoire du commandant militaire et homme d’État Taira No Kiyomori (1118-1181), qui œuvra pour la préservation et la prospérité de Miyajima. Avec les récits du Dit du Heike (Heike Monogatari), il devint également un héro littéraire reconnu.

Une parade constituée des participants ayant revêtus des costumes de l’époque Heian (794-1185) nous fait remonter dans le temps. Habillés en hommes de guerre, en danseuses traditionnelles ou en costumes de biens d’autres professions de l’époque, les participants de tout âge défilent jusqu’au sanctuaire Kiyomori, en passant par celui d’Itsukushima. Les kimonos des femmes suivent l’art vestimentaire du irome : une savante superposition de plusieurs couches de tissus qui suivent un système de combinaison de couleurs et de motifs se rapportant chacun à un mois ou une saison en particulier. Les armoiries des seigneurs guerriers d’antan sont arborées sur des drapeaux. Ce festival haut en musique et en couleurs célèbre ainsi une époque historique du Japon avec succès !

Site internet