— Newsletter —

Kobe Septembre 2018

 

A ne pas manquer au Japon

 

Événement : Kobe Luminarié (du 7 au 16 décembre 2018)

 

 

ⒸKobe Luminarie O.C.

Le premier festival Kobe Luminarié fut organisé en décembre 1995, porté par les souhaits et les espoirs des habitants vers une reconstruction prochaine de la ville et pour rendre hommage aux victimes du Grand tremblement de terre de Kobe qui s’est produit en janvier de la même année.

Depuis, pour symboliser l’espoir des habitants de la ville, ce festival continue de commémorer chaque année cette catastrophe. Cette année sera organisée la 24e édition. 

Le luminarie est à l’origine une forme d’art décoratif et de festivité qui apparut pendant la renaissance au 16e siècle pendant la période baroque, où l’on utilisait la beauté de la lumière pour mettre en avant les bâtiments. Plus tard des Italiens du Sud utilisèrent des éclairages électriques pour créer des paysages merveilleux. C’est ainsi que cet art

a pris la forme que l’on connaît aujourd’hui.

 

 

Musée : le musée des outils de menuiserie de Takenaka

 

C’est l’unique musée japonais de menuiserie.
Avec la forte croissance d’après-guerre, les outils technologiques et les appareils électriques se sont fortement répandus au Japon. Les artisans qui utilisaient les outils manuels sont devenus très rares, et leurs outils désuets allaient disparaître sous l’influence de la modernité. Ce musée, qui a ouvert ses portes en 1984, a pour but de préserver, de collecter et de transmettre aux générations futures au travers d’exposition et de recherches ces outils. (le musée a été déplacé en 2014 vers son emplacement actuel.) 
En plus des expositions permanentes, des expositions temporaires, des conférences, des séminaires, des ateliers et divers événements ont lieu ponctuellement.

 

Page officielle (en anglais)

Adresse :

7-5-1 Kumochi-cho, Chuo-ku, Kobe 651-0056, Japan

TEL +81 78-242-0216

 

À 3 minutes de la station Shin-Kobe, sortie principale depuis le quai du Shinkansen ou sortie nord depuis le quai de la ligne de métro.

À 3 minutes de l’arrêt de bus « 2, Shin-Kobe Ekimae (2F) » avec le City Loop Bus

À 2 minutes de l’arrêt « Kumochi 6 Choume », accessible depuis la ligne 2 ou 18 des bus de Kobe City.

 

Heures d’ouverture :

9:30 – 16:30 (dernière entrée à 16:00)

Fermé le lundi, (en cas de lundi férié, le musée sera fermé le mardi.), ainsi que le 9 jan., 13 fev., 1e mai, 17 juil., 18 et 25 sept., 9 oct., 25 déc. 2018 et du 29 décembre au 3 janvier.

Entrée : adulte 500yen.

Senior (+65) 200yen.

Lycéen et étudiant : 300 yen

Enfant : gratuit

 

 

 

 

 

 

 

 

La cascade Nunobiki se trouve à seulement 20 minutes à pied du musée, alors pensez à y faire un tour lors de votre visite.

 

Lieu à découvrir : la cascade de Nunobiki

 

Située sur les flancs de la montagne, cette cascade fait partie des « 100 plus belles cascades du Japon ». Elle se trouve à 15 minutes à pied depuis la gare Shinkansen Shin-Kobe et 20 minutes à pied depuis le musée. Cette cascade est composée de 4 chutes, Mentaki, Meotodaki, Tsutsumigadaki, et la plus haute, Ontaki, qui s’écoule depuis une hauteur de 43m.

 

Page officielle(en anglais)

 

 

 

Gastronomie : le bœuf de Kobe

 

 

Définition

L’appellation « bœuf de Kobe » est attribuée aux carcasses provenant de bovins de la race Tajima élevés dans le département de Hyogo, (là, où se trouve la ville de Kobe) ayant répondu à certains critères d’élevage. Pour distinguer le bœuf de Kobe, un tampon représentant le chrysanthème japonais, le symbole du département, lui est apposé.  

 

Histoire

La ville de Kobe a ouvert son port internationalement en 1868, il y a 150 ans. Au contact des nombreux étrangers qui arrivaient en bateau, la culture japonaise de la région a évolué. Les Japonais n’avaient pas pour habitude de manger de la viande fréquemment à cette époque. On raconte que le premier à avoir mangé du bœuf de Kobe était un Anglais. Rapidement, cette première expérience amena d’autres étrangers à goûter à ce mets, et c’est ainsi que le bœuf de Kobe est devenu ce qu’il est aujourd’hui.  

 

 

Informations sur le bœuf de Kobe : site de l’Association pour la promotion et le développement du bœuf de Kobe (en anglais)

 

Nos recommandations :

Misono, Teppanyaki Steak à Kobe

Page officielle (en anglais)

On raconte que ce restaurant est à l’origine du teppanyaki. À chaque table, une performance culinaire est réalisée par un membre du personnel qui cuit les ingrédients devant les clients. Un régal pour la bouche comme pour les yeux !

 

 

 

 

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information.